Récit I

Topic Progress:

Concordance des temps I

 

Émile Zola (1840-1902), Le paradis des chats: Dans cette nouvelle un chat raconte à son maître les mésaventures qui lui sont survenues lorsque, à l’âge de deux ans, enviant d’autres chats en liberté, il s’était échappé de la maison pour les rejoindre.

Identifiez les trois verbes au plus-que-parfait. Cliquez sur ? pour vérifier. Faites ensuite les 4 exercices qui suivent.

J’avais alors deux ans, et j’étais bien le chat le plus gras et le plus naïf qu’on pût voir. À cet âge tendre, je montrais encore toute la présomption d’un animal qui dédaigne les douceurs du foyer.

Et pourtant que de remercîments* je devais à la Providence pour m’avoir placé chez votre tante ! La brave femme m’adorait. J’avais, au fond d’une armoire, une véritable chambre à coucher, coussin de plume en triple couverture. La nourriture valait le coucher ; jamais de pain, jamais de soupe, rien que de la viande, de la bonne viande saignante.

Eh bien ! au milieu de ces douceurs, je n’avais qu’un désir, qu’un rêve, me glisser par la fenêtre entr’ouverte et me sauver sur les toits. […]. Il faut vous dire qu’en allongeant le cou, j’avais vu de la fenêtre le toit d’en face. Quatre chats, ce jour-là, s’y battaient, le poil hérissé, la queue haute, se roulant sur les ardoises bleues, au grand soleil, avec des jurements de joie. Jamais je n’avais contemplé un spectacle si extraordinaire. Dès lors, mes croyances furent fixées. Le véritable bonheur était sur ce toit, derrière cette fenêtre qu’on fermait si soigneusement.

[…]. Un jour, on oublia de pousser la fenêtre de la cuisine. Je sautai sur un petit toit qui se trouvait au-dessous. […].

(Le chat se promène sur les toits et rencontre trois autres chats qui deviennent ses compagnons)

Une chatte passa, une ravissante chatte, dont la vue m’emplit d’une émotion inconnue. Mes rêves seuls m’avaient jusque-là montré ces créatures exquises dont l’échine a d’adorables souplesses. Nous nous précipitâmes à la rencontre de la nouvelle venue, mes trois compagnons et moi. Je devançai les autres, j’allais faire mon compliment à la ravissante chatte, lorsqu’un de mes camarades me mordit cruellement au cou.

*ancienne orthographe

Exercices Intéractifs

Cliquez sur les liens pour accéder aux exercices:

  1. Passé composé et passé simple
  2. Analyse des temps et des modes
  3. Concordance des temps
  4. Syntaxe