La Fontaine

Topic Progress:

Instructions

Cette fable raconte l’histoire d’un agneau mangé par un loup qui l’accuse injustement de troubler l’eau de “sa” rivière. L’agneau essaie poliment de le raisonner pour se défendre, mais ses arguments sont vains: le loup a faim et la querelle n’est qu’un prétexte.

Lisez cette fable et cherchez le vocabulaire que vous ne connaissez pas. Vous allez raconter à nouveau cette histoire en l’enrichissant et en inventant des détails. Papiers-Mâchés vous propose à chaque fois une phrase d’introduction; recopiez-la puis suivez les instructions.

VOUS RACONTEZ UNE HISTOIRE – ce n’est pas un essai analytique! Pour acccomplir un travail analytique visitez le module “Analyse : La Fontaine, Le loup et l’agneau”.

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur “Compile” pour réunir toutes vos réponses. Copiez votre travail dans votre traitement de texte et éditez-le.

Ajoutez des transitions entre les sections pour avoir un récit cohérent.

Le loup et l’agneau

Jean de La Fontaine (1621-1695)

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
– Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
– Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
– Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
– Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
Car vous ne m’épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l’a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l’emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *